Mardi, juin 22, 2021
Mardi, juin 22, 2021

Voyage au 7e Ciel

Nous voilà repartis pour une troisième fois en voyage de moto en groupe vers la France. Nous sommes trois couples et, cette fois-ci, nous avons choisi de louer des motos plutôt que de faire transporter nos propres motos. Pour les mordus de la moto, vous comprendrez l’expression être au septième ciel. Voyager en moto, c’est la liberté, le contact avec la nature. C’est faire corps avec la route, c’est sentir le vrombissement du moteur résonner en soi. C’est d’ailleurs un article dans Moto Journal qui a été le déclencheur de cette belle aventure.

Nous avons loué une BMW 800 avec les trois bagages. C’est un type de moto plus adapté aux routes du sud de la France. Les conducteurs ont apprécié sa manœuvrabilité, la souplesse du moteur et la transmission. À bas régime, en première et deuxième vitesse, c’était parfait pour les virages en épingle, car le moteur ne risquait pas de caler. Les poignées chauffantes ont été appréciées pour les parcours en haute altitude (10° à certains endroits). Pour les passagères, la position arrière est moins participative (comparativement à la VFR 800), mais le siège est très confortable. Les accélérations après les virages nous ravissaient. Les conducteurs de ce bolide ont dû s’adapter à la position des poignées, aux routes en lacet avec des épingles serrées, aux routes vertigineuses en altitude et aux routes étroites sans parapets.

Voyoage au 7e ciel
- Publicité -

Nous avons parcouru 4500 kilomètres et la consommation d’essence mesurée était de 4 litres par 100 km. Nous avons croisé beaucoup de motards qui ont des habitudes de conduite différentes et parfois dangereuses. D’abord, ils roulent toujours très vite et doublent dès qu’ils en ont la chance. Ils saluent avec la main comme nous et remercient avec le pied lorsqu’ils doublent, ce qu’ils font sur la ligne blanche. Ils se faufilent aussi entre les voitures lors d’un bouchon ou lors d’un arrêt à un feu rouge. Les motos rencontrées étaient pour la plupart des BMW 1200 ou des Ducati Multistrada. 

Pour ce voyage, voici quelques points de notre organisation :

Location des motos :

Très bon service chez Elite Rent a Bike, 21 rue de Rivoli à Nice, propriétaire : Vincent Taillardat. Tél. : +33493810941; +336880061362.

www.we-rent-motorcycles.com

Trajet :

Piémont, Italie : 4 jours, et 31 jours dans le sud de la France (Embrun, Die, Vinsobres, Colomars). Ces endroits ont été choisis en fonction de leur emplacement géographique qui nous permettait de faire un parcours quotidien d’environ 100 kilomètres. En Italie, nous avons principalement roulé sur le sommet des collines surplombant les vignobles de Barollo. En France, notre route nous mena vers le col de la Bonnette, le col d’Isoard (2800 m), le col d’Agnel et dans les majestueuses Alpes françaises. Impossible à faire si on a le vertige! Par la suite, d’autres cols un peu moins hauts, des routes en flanc de montagne, des tunnels sculptés dans les rochers, des routes de campagne bordées de champs de lavande, d’oliviers ou de vignes ont fait notre bonheur. Nos coups de cœur après les Alpes ont été le col de Rousset, la combe Laval, le col de Turimi, les gorges du Cians, du Dalius et de la Vésubie. Des routes en lacet, des virages en épingle : en veux-tu, en vlà! Les villages suivants ont été nos préférés : St-Véran, Saorge, Séguret, Sisteron, Entrevaux, Gilette, Madone d’Utelle et Châtillon en Diois.

Le groupe :

Nous sommes des amis de longue date. Nous avons souvent voyagé en moto ensemble. Nous avons fait des rencontres préparatoires. Les avantages de voyager en groupe sont la sécurité, le partage, les différentes sources d’expertise, la complicité et, bien sûr, une diminution importante des coûts (hébergement).

L’organisation :

L’organisation est primordiale pour éviter les conflits. Il faut s’entendre sur les préférences, les besoins et les responsabilités de chacun. Il faut maintenir une bonne communication pour éviter une accumulation de frustrations.

D’abord, le choix de l’hébergement qui doit être assez grand et surtout comporter une chambre avec fenêtre pour chaque couple.

L’organisation des repas demande de la planification. Nous, les petits-déjeuners et les soupers se prenaient au gîte. Le midi, c’était un pique-nique ou le resto.

Les principales tâches sont :

-L’épicerie (menu, liste des aliments, leader, cuistots, achats);

-Le trajet (seul ou en groupe, route à prévoir la veille, essence, arrêts photo et pipi);

-Les visites touristiques (consulter l’office et les guides);

-Les comptes communs (faits tous les jours avec un tableau Excel).

Les indispensables :

Une carte détaillée 1 cm = 2 km;

Un GPS;

Un téléphone déverrouillé avec une carte SIM du pays;

Un système de communication intégré dans les casques (type Sena);

Des valises souples (Givi), des sacs compressibles (transfert dans les valises rigides de la BMW);

Des vêtements adaptés (pantalons protecteurs et chauds, cache-cou, gants, ensemble de pluie);

Un sac réservoir adapté à la moto louée.

Ne restez pas dans le rêve, le septième ciel existe! Bon voyage!

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour, mon commentaire est plutôt une question:
    Nous sommes 4 retraités qui planifient justement de traverser nos motos (HD) via air Canada cargo.
    On veut rouler au moins 4 semaines et le coût de location est énorme.
    Serait-il indiscret de vous demander à combien s’élève votre location pour vos 5 semaines.
    Merci d’avance!!
    Michel
    Y

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Découvrez d'autres articles

connexes