Mercredi, juin 23, 2021
Mercredi, juin 23, 2021

La Kentucky Bourbon trail

J’aime voyager sur des routes qui me permettent de vivre de nouvelles expériences. J’ai parcouru la route des vins de l’Estrie et celle des Finger Lakes. J’y ai découvert de splendides vignobles et dégusté d’excellents vins.  

L’État du Kentucky a piqué ma curiosité en créant une route de dégustation qui nous permet de visiter des distilleries de bourbon. Mon ami Jean-François et moi sommes de grands amateurs de Jack Daniel’s et de Maker’s Mark. Il n’en fallait pas plus pour partir à l’aventure…

- Publicité -

La Bourbon trail est en fait un trajet qui vous amène aux 8 principales distilleries de bourbon du Kentucky. Il y en aura bientôt une 9e, Bulleit, ont l’ouverture est prévue en 2014. Il faut savoir que pour s’appeler bourbon, il faut obligatoirement que la distillerie soit située dans le Kentucky. Les guides vous expliqueront en détail la guerre entre les différents spiritueux américains.

Pour profiter pleinement de ce voyage d’environ 3 500 km, il faut compter une dizaine de jours. La route que nous avons empruntée pour nous rendre à destination est la suivante :

  • Montréal vers Érié, Pennsylvanie, 775 km
  • Érié vers Pittsburgh, 200 km
  • Pittsburgh vers Charleston West-Virginia, 370 km (de très belles routes)
  • Charleston vers Lexington Kentucky, 300 km par la route 60 (un pur plaisir)

Pittsburgh… Quel bel endroit où rouler. Passez entre le stade des Pirates et celui des Steeler’s, tournez sur un des nombreux ponts qui enjambent la rivière Allegheny pour vous diriger au centre-ville. Vous devez absolument traverser vers le south shore pour vous rendre au belvédère de la montagne et voir la ville de là-haut. La vue est à couper le souffle.

Charleston est la capitale de la Virginie occidentale. Roulez le long du boulevard Kanawha pour découvrir cette splendide ville qui m’était jusqu’alors inconnue. Arrêtez-vous au parlement de l’État pour une petite pause. Longez la rivière Kanawha pour vous rendre au parc Daniel Boone. Vous connaîtrez alors la véritable histoire de ce héros local, une légende du petit écran pour plusieurs d’entre nous.

Lexington est la ville où vous devriez débuter votre visite. Pour ma part, je vous recommande, comme premier arrêt, la petite distillerie de Maker’s Mark. Sur place, vous aurez droit à un cours de dégustation de bourbon. Confortablement installé dans une salle de cours, on vous expliquera les différentes techniques de dégustation ainsi que les nombreux arômes de bourbon. Installé dans de vieux bâtiments et équipé de cuves centenaires en bois, cet endroit est un arrêt incontournable.   

Les autres petites distilleries comme Four Roses, Woodford Reserve et Town Branch ont un petit je-ne-sais-quoi de pittoresque. Selon moi, c’est le côté artisanal de ces petites entreprises qui donne un goût vraiment spécial à leurs produits. Dans chacune de ces distilleries, le guide vous fera découvrir comment on prépare le bourbon et surtout pourquoi leur distillerie est la meilleure. Ils vous vanteront aussi les mérites de leur goûteur qui choisit soigneusement chacun des barils selon le goût. Quel beau métier…

Wild Turkey, Evan Williams, Heaven Hill et Jim Bean sont tout le contraire. Sur place, vous verrez des distilleries qui produisent un bourbon à coup de millions de litres. Vous traverserez d’immenses salles où des dizaines de cuves en acier inoxydable débordent de bourbon. Après avoir dégusté plusieurs bourbons, voici mes trois coups de cœur :

1er 46 de Maker’s Mark

2e Double Oak de Woodford Reserve

3e Devil’s cut de Jim Bean

Maintenant, à vous de choisir votre top 3.

Les routes du Kentucky sont splendides. Entre deux ranchs aux pâturages verdoyants à perte de vue, on aperçoit des chevaux ici et là. Pour suivre la Bourbon trail, un GPS n’est pas un luxe. Les chemins menant aux distilleries sont souvent perdus dans la campagne et vous aurez quelques fois l’impression d’avoir emprunté le mauvais. Le seul point négatif est le peu de restaurants sur la route. Donc, si vous croisez un village avec un restaurant, ne faites pas les difficiles.

Je vous suggère d’étaler les visites sur deux jours, car les distilleries vous offrent de déguster leurs produits. Certaines l’offrent même gratuitement. Il est bon de se rappeler que la limite d’alcool dans le sang au Kentucky est la même qu’au Québec  (0,08 %), donc soyez prudent. 

Au retour, nous avons fait un arrêt à Louisville (Kentucky). C’est à cet endroit, plus exactement à l’hippodrome de Churchill Dow, qu’est couru depuis 140 ans le célèbre Derby du Kentucky. 150 000 spectateurs s’entassent dans les estrades en dégustant un Mint Julep (tradition oblige) pour regarder une course qui dure environ 2 minutes. Le cheval Secrétariat (celui du film) détient toujours le record de pistes : 1,5940 minute en 1973. Une petite visite du site vaut le détour.

Un peu plus de 200 km au nord de Louisville se trouve Indianapolis. Comment résister à une visite de La Mecque de la course automobile américaine : le fameux Indianapolis Speedway. La piste fut pavée de briques en 1909, d’où son surnom de Brickyard.  Prenez le temps de visiter le musée et le hall of fame de cette célèbre piste de course.  Vous pouvez aussi faire un tour de la piste de 2,5 milles, mais détrompez-vous, impossible de le faire à moto. Nous avons pourtant essayé de soudoyer un gardien de sécurité, mais rien à faire.

Deux jours sont nécessaires pour les 1400 km de retour. Les routes américaines sont toujours impeccables et les paysages que nous avons vus, magnifiques. Si vous aimez le bourbon, les chevaux et les beaux paysages, c’est un voyage pour vous!

Pour plus d’informations : kybourbontrail.com

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Découvrez d'autres articles

connexes