Mardi, juin 22, 2021
Mardi, juin 22, 2021

Escapade dans le Sud-Ouest américain

Octobre 2015, l’appel de l’ouest se faisait sentir! Après une année difficile, je pars avec mon amie Céline vers l’Utah, le merveilleux Utah! Bien sûr nous en profiterons pour courtiser d’autres états : l’Arizona, le Nevada et la Californie! Une thérapie de motocycliste bien méritée! Nous prenons donc un vol direct vers Las Vegas et, l’espace d’une semaine, chevaucherons chacune un Harley Davidson FLHX Streetglide. En arrivant à Las Vegas, pour 2 dollars (US) nous empruntons le transport en commun, direction Harley Davidson Cafe sur la Strip, question de luncher et de se rafraîchir. Quel bonheur! On y est! Ensuite, résultant d’une intense confusion, le taxi nous transporte gratuitement vers le centre de location Eaglerider afin de récupérer nos motos. Le beau temps, la chaleur ainsi que le Las Vegas bike fest 2015 nous accueillent les bras grand ouverts! L’ambiance y est extraordinaire : tout plein de motos, les personnages bizarres de la Fremont Street Experience ainsi que ses projections psychédéliques, les bands de musique rock, le prime rib à 8.99$ avec une patate au four et des petits légumes,  et puis surtout, surtout…le gain de Céline au Casino!! (Un gros DIX cents! US…quand même!). 

Le lendemain matin, c’est un départ pour une belle aventure! Une semaine de routes plus belles que nature! Nous parcourrons des routes connues et d’autres, jamais explorées. Belle journée de déserts : le Lake Mead National recreation area, avec ses oasis surprenants à quelques kilomètres seulement de Las Vegas, ainsi que la rouge Valley of Fire (tellement woww!! Et je ne m’en lasse pas!). Ceux qui me connaissent savent combien j’adore le désert! Je l’aime d’un amour inconditionnel! Il est presque parfait! Son seul petit défaut, sa température : de mai à octobre, il y fait BEAUCOUP trop chaud! Prévoyez une gourde dorsale (camelback) afin de bien vous hydrater.  Pour quelqu’un qui travaille à 5 degrés celcius à l’année, c’est dérangeant…mais j’aime ça!  On a aussi vu des chèvres de montagne, roulé sur du bitume parfait, vécu des paysages à couper le souffle!

- Publicité -

Rendues à St-Georges en Utah, on est chanceuses d’avoir trouvé un motel parce que c’est le Marathon le lendemain matin et NON, je ne participerai pas… Pas évident de prévoir les événements en cours dans les différentes villes sur notre chemin! Nous préparons notre lendemain et prévoyons grimper à 9000 pieds d’altitude jusqu’au Cedar Breaks National Monument. Début octobre, il fait très froid là haut! Notez que ce parc est ouvert de juin à octobre seulement. Tel un amphithéâtre naturel, on y retrouve des similitudes avec le populaire Bryce Canyon National Park. On a des machines obéissantes et tout va bien! 

Nous parcourons ensuite la route 12, l’une des plus belles des USA! Après avoir frôlé le Bryce Canyon, nous traversons le Red Canyon. Un petit arrêt sur la route d’Escalante au KIVA COFFEE HOUSE ou une pause bien méritée nous permet de relaxer en prenant un bon café dans une ambiance panoramique et époustouflante. Ce charmant café n’est pas évident à trouver mais vaut la peine de s’y arrêter. Vous le trouverez à Escalante au Mile Marker 7386 sur la 12. On y trouve également des poteries et des bijoux de la place. Trente degrés de moins que la veille, mais heureuse!!  On a ensuite croisé des centaines de vaches en liberté aux abords de la route!! Spectaculaire! Rendues à Torrey, la rencontre d’un biker qui partait de l’Ontario en direction du Panama m’a pasionnée! Quelle aventure! Salut Paul! It was nice meeting you… 

Escapade dans le Sud-Ouest américain

Le lendemain matin, attention : On est parties à 1 degré celcius, habillées comme des oursonnes! Brrrrrr!! Et puis MAGIE! Deux heures après, on roulait en t-shirt, pas de casque! La belle vie quoi! La 24 et la 95 en Utah sont plus belles que vous ne pouvez l’imaginer!!! Gooseneck state park, la Moki Dugway (on en est sorties vivantes, une fois de plus! Hé hé hé!), Monument Valley, puis dodo à Kayenta, Arizona. Nous y rencontrons des australiens et des suisses qui parcourent la route du légendaire film Easy Rider accompagnés par un guide de chez Eaglerider Los Angeles. Tout va bien mais le temps se couvre et nous appréhendons la pluie du lendemain… Mais, qui vivra verra hein? Malgré tout ça, on a vu le le Horseshoe bend, le Navajo Bridge, Zion National Park (avec une température exécrable où le bruit du tonnerre dans les montagnes surpasse la beauté du paysage…c’est peu dire!). La prudence est de mise surtout dans les switchbacks. Pendant ce temps, nous ne cessions de recevoir des alertes SMS d’inondations subites (flash floods) dues aux précipitations intenses dans un court lapse de temps. Somme toute, Dame Nature n’était pas avec nous mais wow de wow encore! Zion, c’est majestueux! Question de dormir « concept », on s’arrête dans la ville d’Hurricane, trempées à l’os pour un repos plus que mérité!


Le lendemain, une bonne journée nous attend. Il fait beau et nous partons d’Hurricane en Utah, traversons Las Vegas, en direction du désert de Mojave en Californie. La présence des Joshua trees m’émerveille! J’ai aussi fait crier 2 trains longs comme des étoiles filantes! TCHOU TCHOUUU!!! Comme j’étais contente! Une vraie enfant! Notre but était ensuite de passer à Oatman en Arizona voir les ânes en liberté dans le village, mais dû aux inondations, plusieurs routes étaient malheureusement fermées…  On s’est arrêtées sous un pont pendant 30 minutes car l’enfer nous attendait!!… On s’est donc rendues à Kingman en Arizona afin de dormir et de laisser passer la tempête. Quelle bonne idée!

Au réveil, le soleil brillait, les camions retiraient le sable de la route et procédaient au nettoyage ainsi qu’à la réouverture des chemins. Nous empruntons donc la Route 66 (la portion à l’est d’Oatman est, à mon avis, la plus belle section de toute la route 66. La route serpente en montagne avec une vue spectaculaire où le temps s’est arrêté au milieu du 20 ième siècle). Après plusieurs courbes vertigineuses, nous voilà à Oatman, destination prisée des motocyclistes venus de partout. On se stationne et peu à peu, les ânes et les ânons arrivent lentement dans le village western. On se sent comme à une autre époque. Nous repartons ensuite afin de regagner Las Vegas pour une dernière soirée et nous préparons notre retour, déjà! 

Encore une fois, la tête remplie de souvenirs, je dis merci la Vie et merci à mon amie Céline de m’avoir accompagnée pour cette petite escapade au Sud-Ouest américain.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Découvrez d'autres articles

connexes