Vendredi, janvier 22, 2021
Vendredi, janvier 22, 2021

De Sturgis à Jasper

Samedi 1 août, c’est avec fébrilité que nous entamons notre périple de 6 semaines lequel, d’un commun accord avec Louise sera notre dernier grand voyage en moto. Nous avons parcouru plus de 300 000 km ensemble depuis 1970… Notre moto actuelle, une Harley Davidson Electra Glide 2005 cache bien ses 137 000 km au compteur.

Nous tirons la moto sur une remorque jusqu’à notre première étape, Sturgis, dans le Dakota du Sud alors que le bikeweek y bat son plein. Il y a bien des années que nous ne traversons plus les grandes plaines en moto. Durant les 7 jours suivants, nous avons prévu des randonnées moto chaque jour. Nous sommes installés à Roubaix Lake à environ 30 km au sud de Sturgis.  

- Publicité -

Le lendemain de notre arrivée, nous nous dirigeons vers les Badland en passant par Wall. Boutiques de cowboys avec chapeaux, lassos, éperons et tout le reste. Nous poursuivons notre route vers le Badland National Park où nous sommes aspirés par un décor lunaire ! Collines et petits pics de couleur à prédominance de la palette rose ont été formés au cours des âges par des dépôts essentiellement sédimentaires tels le sable, le  limon et l’argile. La randonnée aura ajouté 375 km au compteur.

De Sturgis à Jasper

Au deuxième jour, nous décidons d’aller à Sturgis en passant par Deadwood. Cette dernière, rendue célèbre par la série télévisée du même nom est vraiment un coup de cœur. On se sent au centre du FarWest. C’est ici que Wild Bill Hickok a été descendu en 1876 ! Il y a des milliers de motos qui sillonnent la région et Sturgis est envahie par les deux roues sous un bruit incessant majoritairement soutenu par les belles de Milwakee. Une petite boucle de 175km.

La troisième journée consiste en un petit tour vers Devils Tower, en passant par le canyon de Spearfish sur la route 14. Ce site est mis en valeur dans le film de Steven Spielberg, Rencontre du troisième type. La boucle de 350 km a été fort agréable sous un soleil radieux et une température de 29 degrés.

Le jour suivant, petit jour tranquille avec baignade au lac avant de repartir le surlendemain vers Le parc Custer par la sinueuse et difficile route 87 en visitant au passage les montagnes sculptées du Mont Rushmore ainsi que Crazy Horse en cours de réalisation. Un autre 300km de routes inoubliables. 

Les deux derniers jours nous ont permis de contempler le flot incessant du va et viens des motos sur la 385, de visiter le concessionnaire Harley de Rapid City et les divers kiosques un peu partout le long de la route. Cette année de 75 ième anniversaire du rallye aura vu passer plus d’un demi- million de motos durant la semaine selon les statistiques officielles. 

Après une semaine de ce roulis infernal, nous voilà repartis en tirant la moto vers la deuxième étape de notre voyage : Yellowstone. Ici, plusieurs randonnées et visites sont aussi prévues.

 Le premier jour, nous passons par Cody et visitons le musée Buffalo Bill alors que nous assistons à un rodéo typique du Wyoming en soirée. Le lendemain, deux routes légendaires sont au programme : la Chief Joseph Highway (296) ainsi que la Beartooh (212) avec une boucle partant de Cody et passage à Red Lodge.  Ces deux routes font partie de mon top 10 personnel et la Beartooth Pass culmine à 3345 mètres en nous dévoilant ses neiges éternelles. Les jours suivants, nous ferons les boucles supérieures et inférieures du fameux parc Yellowstone. En fait, ce parc est assis  sur un gigantesque volcan. Le Yellowstone est célèbre pour ses phénomènes géothermiques. Il contient deux tiers des geysers de la planète et de nombreuses sources chaudes. 

Après une journée repos, nous en avons prévu au moins une par semaine, nous allons faire un tour au Grand Teton National Park, ce qui constitue un aller retour d’un peu moins de 200 km. Ce parc est célèbre pour ses paysages montagneux dominés par le Grand Teton, qui culmine à 4 197 mètres, soit la seconde plus haute montagne des Rockies  du Wyoming.

Ces deux parcs nous ont permis de croiser sur notre route de nombreux animaux dont, entre autres, deux grizzlys, un ours noir, de nombreux orignaux, élans, cerfs et wapitis ainsi qu’un nombre incalculable de bisons. 

De Sturgis à Jasper

Un bond de 650km plus au nord avec la remorque nous amène au Glacier National Park aux frontières de l’Alberta et du Montana. Notre arrivée à St-Mary nous plonge dans la triste réalité vécue dans les états et provinces de l’Ouest cet été : Les feux de forêts. Bien que nous n’en ayons pas vu directement, nous constatons à plusieurs endroits les ravages laissés par ces derniers.  Selon les vents et les jours, les montagnes sont plus ou moins visibles, enveloppées de fumée causée par les nombreux incendies qui font encore rage au Washington voisin.

Une des plus belles routes du coin (et de l’État) est sans contredit la Going-to-the-Sun road qui traverse le parc d’est en ouest sur une distance d’un peu plus de 100km. Une semaine auparavant, elle était fermée, suite aux feux qui y faisaient rage. Le parc est dit international car il se poursuit au-delà des frontières avec l’Alberta. Une semaine plus tranquille, avec de petites balades quotidiennes dans les Rockies qui comptent dans ce secteur, six montagnes de plus de 3000m.

Un autre bond avec la remorque de 750km nous fait atterrir à Jasper. Nous passerons presque 2 semaines aux environs les parcs nationaux de Banff et Jasper.  Notre quotidien se compose de boucles sur à peu près toutes les routes goudronnées qu’il y a dans ce coin.  Après avoir visité, en plusieurs voyages, les Rocheuses du Nouveau Mexique à Jasper, je trouve que celles du Canada sont les plus belles.  Bien que les routes soient en montagne, elles sont généralement situées dans les vallées et ne constituent pas de réels défis pour les motards, comme c’est le cas, par exemple, au Colorado. Les paysages sont cependant grandioses, que ce soit autour du glacier Athabasca ou du mont Robson, plus haut sommet des Rocheuses canadiennes qui culmine à 3954m.

Comme c’est notre anniversaire de mariage (41 ans) et mon anniversaire de naissance (65 ans), nous décidons d’aller souper à la grande salle à manger du château Lac Louise, avec bien évidemment, vue sur le lac. Un rêve que Louise caressait depuis bien longtemps… Le lendemain, un petit tour dans les piscines des sources chaudes de Miette par la Yellowhead highway (16) dans la région de Pocahontas.

Mais voilà que nous sommes partis depuis presque 5 semaines et nous entreprenons le chemin du retour, par les provinces canadiennes. Nous nous attardons quelque peu autour des villes d’Edmonton, Saskatoon, Winnipeg, Régina. Quelques visites aussi  telles que Batoche, lieu de la bataille de Louis Riel.   De retour à la maison, c’est la tête pleine de souvenirs que nous entamons le tri des photos. Ce n’est pas facile car celles-ci relatent un « road trip » de 9000km en auto et 6500km en moto dont l’odomètre a maintenant grimpé à 143500km ! Au total, seulement trois jours de pluie et un soleil resplendissant le reste du temps ! Aucun pépin mécanique.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Découvrez d'autres articles

connexes

SOYEZ TOUJOURS INFORMÉS!Abonnez-vous à notre liste de diffusion et recevez des mises à jour, du contenu exclusif et des offres spéciales!