Lundi, mai 10, 2021
Lundi, mai 10, 2021

Cinque Terres, Italie

Notre méga ride de 2014 s’est déroulée aux Cinque Terres dans le golfe dei Poeti. Wow, je n’ai rien d’autre à dire. Bye!

Bon OK, je vous raconte. Trois façons bien distinctes d’y parvenir : par bateau, train de banlieue et, bien sûr, par la route. Les cinq villages sont au cœur d’un parc national dont quatre facilement accessibles par bateau. 

- Publicité -

Tout d’abord, la route tout en hauteur épousant parfaitement les falaises par moment reste tout aussi sinueuse que partout en Italie. Vous aurez alors accès à Corneglia, le seul village des Cinque Terres qui n’a pas de port de pêche. Trop abrupt pour les bateaux, donc on y accède par la route, train et pédestre. C’est aussi ici qu’on a nommé le sentier des amoureux et le légendaire filet de cadenas. Pour l’atteindre, vous devrez soit gravir ou descendre 382 marches pour y sceller votre gage d’amour et de fidélité. « Sont-ils assez romantiques nos motards ». Anne et Ben ont tenté l’expérience. À cause de sa situation géographique, ils sont chaque année aux prises avec des éboulis qui peuvent forcer le demi-tour. Vous pourrez tout de même fredonner tout votre amour à votre douce le long du trajet, puisqu’on y retrouve des cadenas partout, puis on jette la clé à la mer. Non, mais tsé.

Les cinq bourgs cachés dans les anses peuvent être visités par voies pédestres, mais il faut calculer pour certaines de 20 minutes à quelques heures pour y arriver. Malgré tout cela, l’accès parfois difficile demande tout de même une bonne forme physique.

Petite journée tranquille pour nous : on choisit le bateau. Le village est très coloré, les gens accueillants, une petite boutique de produits locaux. Une belle balade de bateau qui vous amène sur les sites des villages; vous débarquez quand bon vous semble et revenez sur le bateau avec le même billet.

C’est dans un calme serein que nous empruntons chacune des petits sentiers et ruelles à la découverte de leur histoire, de leur style de vie. Quoique la circulation routière soit assez stressante, le mode de vie y est très zen. Les touristes se mêlent aisément à la population locale. La seule différence : toutes nos caméras. 

Le temps file vite quand on passe un bon moment. L’autobus qui nous ramène à l’hôtel est le dernier de la journée : il ne faut pas le rater. On décide de tester le train de banlieue en pensant voir tous les autres villages par les fenêtres. La plupart du temps, c’est dans les entrailles des falaises qu’on se retrouve, nous isolant ainsi de tous ces magnifiques paysages. Là, sans crier gare, on nous propulse hors du train en plein centre-ville. Notre aventure ne s’arrête pas là! Il fallait maintenant trouver le bon autobus qui allait nous ramener sur le bord de la mer pour enfin prendre la dernière navette vers l’hôtel. Le seul mot italien que je prononce bien est ciao. Mais en fouillant dans tous nos documents, les gens autour de nous ont bien remarqué que nous cherchions des noms de rue et nous ont guidés vers le port. Comme nous étions d’avance sur notre temps, nous n’avons pas été très difficiles à convaincre pour une petite bouteille de rouge. Une jolie terrasse avec vue sur le port nous attendait. Viva les vacances!  

C’est notre dernier souper ic.i Demain, les motards seront de retour sur leurs montures fin prêts pour d’autres routes toujours aussi enivrantes.  Nous allons donc, tôt le matin, sillonner la montagne pour nous diriger vers les collines niçoises. De ce fait, nous quittons l’Italie pour revenir du côté français.

Dernière journée de moto, mais non la moindre, nous allons longer la mer et traverser Monaco en plein grand prix de Formule 1. Ensuite, Canne en plein Festival du film. Oui oui, on a vu le tapis rouge, mais juste des curieux. Bon OK, on a presque fait toute la Côte d’Azur et dîné à St-Tropez. Je ne vous dis pas le prix de ma salade, cela fait partie du jeu. 

Cette fois-ci, c’est vrai : nous faisons nos adieux à la Méditerranée qui aura été notre guide pour une bonne partie de la ride. Une belle aventure tout en soleil.

Ceci est une aventure, un road trip. Assurez-vous d’être compatible avec ce genre de conduite…

Vous voulez des infos? Contactez-nous : motoclubquebec.com

Suivez-nous sur : megaride.ca

Joignez-vous à nous, vous êtes la bienvenue!

Ciao

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Découvrez d'autres articles

connexes

SOYEZ TOUJOURS INFORMÉS!Abonnez-vous à notre liste de diffusion et recevez des mises à jour, du contenu exclusif et des offres spéciales!