Mercredi, juin 23, 2021
Mercredi, juin 23, 2021

BELLE MOTO, Y A JUSTE LA COULEUR!

Je venais de finir mon quart de travail, ce samedi soir, quand je pris la décision de prendre la rue Notre-Dame à Montréal. Après tout, je n’étais pas pressé en cette soirée chaude de la fin août. Donc, je roulais depuis un certain moment, quand je remarquais une moto en arrière de moi. Nous avons roulé plusieurs kilomètres ainsi, maitrisant la synchronisation des feux de circulation sans nous arrêter. 

Alors, un feu tourne au rouge et le motocycliste derrière moi s’arrête à côté de moi. Je me tourne la tête et le salut, il en fait autant et me dit avec un sourire jovial; belle moto, y a juste la couleur! Je le regarde de la tête au pied et remarque qu’il a le même modèle que moi sauf la couleur. Il faut dire qu’il est vingt et une heures quinze, il fait noir et de plus, ma demi-visière est teintée. Il a dû me trouver lent à réagir à sa remarque, mais elle fut d’une réponse positive, d’autant plus que j’ai ma moto depuis trois semaines.

- Publicité -

Au gré de notre route et des feux rouges, nous échangeons des commentaires sur nos motos. Un autre feu passe au rouge et lui dit; le seul défaut est la chaleur que dégage le moteur sur les jambes! Alors qui veut m’expliquer quelque chose, le feu passe au vert et la seule voiture derrière nous klaxonne. Nous partons, mais il me fait signe de me garer quelques mètres plus loin.

BELLE MOTO, Y A JUSTE LA COULEUR

Il s’en est suivi une conversation d’une vingtaine de minutes, comparaisons de nos deux années de différence, équipement que nous avions et les résolutions de problème qu’il ma donné sur la chaleur que dégage le moteur. Nous avons échangé sur nos qualités de motocycliste, nos passagères, sans oublier les beaux-frères et amis, les types de motos que nous avons eus. Avec des phrases du genre; c’est ma dixième moto et si demain il faut en acheter une autre, je voudrai la même! Je réponds; moi c’est ma cinquième moto et je capote dessus, ça fait trois semaines que je l’ai et je n’ai pas fini de m’émerveillé! 

Certains d’entre vous veulent savoir de qu’elle modèle de moto nous avions. Avions-nous un custom japonais, une sportive, une Gold Wing, une Silver Wing, une Harley-Davidson, ce n’est pas le but, ce n’est pas important. 

Je vous parle d’une confrérie unique, du partage de connaissance de l’un à l’autre, de la joie de rouler en groupe ou en solo. C’est aussi de saluer ceux et celle qui viennent au-devant de l’autre, peu importe le modèle, la marque qu’il possède. C’est aussi d’aider son prochain qui peut être en panne sur le chemin ou faire une levée de fonds pour une bonne cause. 

BELLE MOTO, Y A JUSTE LA COULEUR

Peu de loisirs donnent l’occasion d’échanger, mais de parfaits inconnus se rencontrent soit dans un resto, un rodéo mécanique, un café-rencontre, un club fédéré ou le salon de la moto. Des liens se tissent entre motocycliste à partir de ses événements et dure le temps d’une randonnée, une saison ou plus. 

La moto roule aussi sur Internet avec des sites qui peut-être spécialisé selon notre style de moto. Là aussi, des liens fraternels se créent de par les forums de discussion entre adeptes qui sont de région différente, voire même de pays et continent différent.

BELLE MOTO, Y A JUSTE LA COULEUR

Notre passion a une particularité, l’hiver! Cette période de dormance nous donne l’occasion de préparer notre prochaine saison, regarnir la moto de chrome et équipement, de voyage à faire dans notre pays. De rêver à la saison passée et celle qui viendra, mais entrecoupé par le salon de la moto auquel il ne faut pas oublier de saluer nos autres, Josée et Raymond au kiosque de La Revue Custom Tour. 

Après une vingtaine de minutes à parler moto, nous nous serrons la main et repartons. Le hasard veut que nous convergions vers le bout de l’île. Un feu tourne au rouge et il m’invite à une randonnée qu’il fait le lendemain dans la région de l’Outaouais, à Chelsea. Malheureusement, je dois décliner son offre, travail oblige.

Dernier feu rouge avant le pont Le Gardeur avant de nous séparer. Mes dernières paroles sont simplement; belle moto, y a juste la couleur! Il me regarde d’un air confus et suivi d’un sourire, il venait de faire le lien de sa propre phrase. 

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Découvrez d'autres articles

connexes