Mercredi, février 24, 2021
Mercredi, février 24, 2021

66 heures de bonheur sur la route 66

Tout motard doit parcourir, un jour dans sa vie, la route 66. Voilà une règle qui fait partie du code de vie du motard accompli. Avez-vous remarqué? Vous discutez avec un groupe de motards nord-américains, et il y a généralement quelqu’un qui a déjà posé les roues de sa monture sur le bitume de cette route mythique, appelée aux États-Unis la « Mother Road ». Les autres promettent d’y mettre les pieds un jour. Et puis, vous discutez avec des motards ailleurs dans le monde : ils n’en reviennent pas que vous ayez eu la chance de rouler sur cette route et, tout sourire, ajoutent qu’ils s’organiseront pour faire le voyage et y aller, eux aussi, un jour!

Et pourtant… Quand vient le temps de planifier son voyage sur la route 66 et de recueillir les avis de ceux qui l’ont déjà parcourue, les opinions sont mitigées. Plusieurs personnes, un peu déçues de leur expérience, nous avaient mis en garde : selon elles, la route 66 ne présentait plus beaucoup d’intérêt, plusieurs tronçons ayant été remplacés par des voies rapides, et elle pouvait être ennuyeuse à parcourir. Que faire alors? On y va ou pas?

- Publicité -

En mai 2017, nous avons opté pour un compromis qui s’est révélé un choix extraordinaire : à l’occasion d’un voyage visant surtout à visiter les parcs nationaux de l’Ouest américain, nous avons parcouru à moto la section de la route 66 qui se trouve entre Flagstaff et Oatman, en Arizona. Une belle façon de vivre le meilleur de la route 66 puisqu’il s’agirait de l’un des tronçons les mieux conservés et les plus animés.

En parcourant cette partie de la route, vous croiserez sur votre chemin de petits villages, comme Williams, Seligman et Hackberry, aux immeubles aux couleurs vives et à l’architecture qui rappelle une autre époque, celle où la route 66 était utilisée pour de vrai. Et surtout, vous rencontrerez des commerçants qui se donnent vraiment la peine de faire briller la route 66 et de la rendre captivante pour le motard : outre les innombrables souvenirs qu’il est possible d’acheter dans les petits magasins, vous y trouverez une multitude de vieux objets exposés, et de vieilles voitures et motos à l’extérieur, mais aussi à l’intérieur des commerces. Un véritable musée, cette route 66! 

Et puis, après avoir franchi Kingman, vous devez absolument vous diriger vers Oatman, toujours sur la vieille route 66. Pour y arriver, celle-ci traverse les montagnes. C’est étonnant, après tant de kilomètres en ligne droite, le paysage change radicalement et la route devient sinueuse. Les points de vue sont magnifiques. 

Quant à Oatman, c’est un arrêt obligatoire. La plus grosse mine d’or de l’Arizona, découverte en 1902 et fermée en 1998, y était exploitée. C’est pourquoi plusieurs ânes se promènent librement dans les rues : ils sont en fait les descendants des ânes que le prospecteur utilisait pour l’exploitation de la mine… Dans le village se trouve également un petit musée avec de vieilles motos. Aussi, vous pourrez visiter le vieil Oatman Hotel, et la chambre où Clark Gable et Carole Lombard ont passé leur nuit de noces. Et avant de quitter, pourquoi ne pas prendre un rafraîchissement ou un repas au resto-bar de l’hôtel dont les murs sont tapissés de dollars américains : la coutume veut que le client de passage y pique sur le mur un dollar! 

Allez-y, vous ne le regretterez pas!

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Découvrez d'autres articles

connexes

SOYEZ TOUJOURS INFORMÉS!Abonnez-vous à notre liste de diffusion et recevez des mises à jour, du contenu exclusif et des offres spéciales!