Mercredi, juin 23, 2021
Mercredi, juin 23, 2021

28e Rallye HOG à Cascais, au Portugal

Nous étions en février lorsque j’ai su que Harley-Davidson Europe organisait son 28e Rallye HOG au Portugal du 13 au 16 juin.  Cette destination m’a toujours attirée, et après avoir regardé quelques images sur Internet de la ville de Cascais, l’endroit exact où devait avoir lieu le rallye, j’ai immédiatement convaincu mon chum de partir vivre cette nouvelle aventure.  Après Prague l’an passé pour les festivités du 115e anniversaire de la marque Harley-Davidson, pourquoi pas le Portugal.

Les rallyes européens sont bien différents de nos rallyes au Canada; à prime abord, ils sont gratuits pour tout le monde et ouverts à tous les types de motos.  Et lorsqu’on parle de tous les types de motos, croyez-moi, j’en ai vu de toutes les sortes, en passant du scooter à la moto fabriquée maison.  

- Publicité -

50 000 motocyclistes à Cascais

Le temps de quelques jours, la ville de Cascais s’est transformée en un grand concessionnaire Harley-Davidson à ciel ouvert. Plus de 50 000 participants se sont prélassés au soleil sur l’emblématique front de mer de Cascais, avec plus de 29 000 motos. Au retour en avion nous avons croisé des Québécois qui ont dû rebrousser chemin à Cascais, car la ville était congestionnée en raison de l’impressionnant défilé de motos du samedi.  Nous avons assisté au départ de celui-ci sur l’ancien site de course de Formule 1, soit le circuit d’Estoril.  De la première moto qui a pris le départ à la dernière, nous avons calculé 50 minutes, pour vous dire à quel point il y avait de la moto. Harley-Davidson estime en avoir eu 7 500 motos pour le défilé.

Karen Davidson, une rock star

Le vendredi de l’événement, nous étions sous le chapiteau HOG afin de jaser avec Yannick Foulon, un des analystes marketing pour Harley-Davidson Portugal. Il nous apprend que Karen Davidson sera sur le site dans 30 minutes pour rencontrer les gens.  Karen est l’arrière-petite-fille du fondateur de la société, William Davidson, et la fille de l’emblématique Willie G. Davidson. Nous attendons donc un peu afin de nous aussi la rencontrer. Pour moi, c’était la troisième fois, mais pour mon chum, c’était une première.  Rapidement, un line up s’est formé afin de pouvoir parler à la première Dame de Harley-Davidson.  Telle une rock star, les gens l’attendaient avec des articles à faire signer. Nous étions pratiquement les premiers à lui jaser, et elle était très heureuse et surprise que des Canadiens avaient fait tout ce chemin pour vivre cet événement.  Comme nous étions venus de loin, les gens voulaient des photos de nous avec elle. On retrouve donc notre binette sur plusieurs sites web européens.  C’est beau de voir qu’elle a encore la fougue et la passion de promouvoir la marque HD.  Elle présentait tous les spectacles sur la scène et était acclamée lors de chacune de ses apparitions.

Des amitiés outre-mer

La communauté Harley-Davidson n’a pas de frontière et nous en avons eu de beaux exemples pendant notre voyage. Quelques jours avant le rallye, nous avons visité la petite ville d’Evora.  Les gens en Harley-Davidson sont facilement reconnaissables!  Chandails HD et vestes HOG.  À l’hôtel, nous discutons donc avec des membres du chapitre HOG Perpignan. Le directeur Salvador Verdu nous présente à tout son chapitre et rapidement, le party « prend » sur la terrasse de l’hôtel.  Nous échangeons sur nos façons de faire avec nos membres HOG, comment recruter de nouveaux membres et plus encore.  Finalement, le « chapter », comme ils disent en Europe, nous invite à se joindre à leur table.  Nous acceptons volontiers, car le bonheur de partager notre passion pour la moto et la marque HD est grand.  Le cœur aussi est grand, car impossible de payer notre facture au restaurant, les gens du chapitre nous offrent le repas!  WOW!

Le même soir… mais vraiment plus tard, nous allons prendre une bière dans un petit bar, où une autre gang de motocyclistes portugais étaient présents. Ils voient bien que nous parlons français et que nous venons d’ailleurs.  Comme ils étaient contents d’apprendre que nous sommes venus du Canada pour le rallye, je peux vous dire que la soirée ne nous a pas coûté très cher.

Au rallye, nous avions rendez-vous le vendredi avec Patrick Janel, le directeur du chapitre de HOG Limoges, car chez Léo Harley-Davidson, quelques semaines auparavant, nous avions aidé le père du propriétaire du concessionnaire Harley-Davidson à Limoges.  Encore une superbe rencontre avec des gens passionnés et heureux de partager leurs expériences avec nous.  Les Canadiens, et les Québécois surtout, ont une très bonne réputation pour les amateurs de motos; pour eux, notre pays est un endroit paradisiaque à visiter.  Ils n’ont pas tort.  En 2020, Léo Harley-Davidson sera l’hôte du Rallye régional HOG; nous avons donc recruté quelques Français pour se joindre à notre rallye. 

En tout, 32 pays étaient présents à l’événement, du monde de partout, ne parlant pas nécessairement la même langue, mais qui ont une passion commune, la moto.  Le bonheur de rouler, de fraterniser avec des gens de partout dans le monde et une soif indéniable de liberté.

Une grosse place pour la moto électrique LiveWire

Dans la zone Harley-Davidson il y avait trois motos électriques.  Deux fixes, sur lesquelles  les gens pouvaient s’asseoir pour prendre des photos, et une autre installée sur un simulateur (Jumpstart). Il y a eu un line up tout le week-end pour essayer cette nouvelle technologie de Harley-Davidson.  Plusieurs personnes se montraient rétissantes à essayer cette moto, qui pour elles va à l’encontre de la marque HD.  Après les avoir convaincues, elles étaient toutes sur le choc d’avoir aimé leur expérience.  Lorsqu’on parle d’une moto avec la capacité de faire du 0 à 100 en trois secondes, ce n’est pas une blague; on peut même facilement atteindre 150 km/h.  Un des opérateurs du Jumpstart avec qui je discutais m’indiquait que la moto allait se vendre en Europe pour le coût de 34 000 euros; c’est beaucoup plus dispendieux que chez nous, au Canada. 

Un rallye 100 % réussi

Harley-Davidson a trouvé la recette parfaite pour faire de cet événement un succès. Il va de soi que Dame Nature a beaucoup aidé.  Des motos modifiées, des kiosques d’expositions, de la bonne bière, d’excellents groupes de musique, beaucoup de place aux jeunes motocyclistes, des rencontres exclusives et l’implication de concessionnaires passionnés. Encore une fois, nous sommes repartis avec d’insaisissables images en tête et plusieurs nouveaux amis de partout.  Ce que nous retenons le plus, c’est l’esprit de communauté que provoque la marque HD. Un langage international : le plaisir de rouler!

Selon les autorités de la ville de Cascais, le 28e Rallye européen annuel du HOG a permis aux hôtels et restaurants de la ville d’atteindre une capacité de près de 100 %. D’après les estimations, l’économie locale a bénéficié de plus de 15 millions d’euros au cours de l’événement.  

Le Portugal, un endroit magnifique à visiter

Si un jour vous désirez visiter le Portugal en moto, sachez qu’il est très onéreux de louer une Harley-Davidson là-bas et que peu de gens en font la location.  Nous vous suggérons de faire une pierre deux coups : vous pouvez louer une Harley-Davidson en Espagne (à Madrid) et visiter les deux pays.  Si vous avez les moyens financiers, cela en vaut vraiment la dépense.  Les paysages sont à couper le souffle.  Si vous visitez le Douro en moto, sachez que les routes sont très très sinueuses; assurez-vous d’être un bon pilote. 

Si l’expérience de vivre un Rallye HOG européen vous intéresse, sachez qu’en 2020 il se tiendra du 18 au 20 juin en Slovénie.  Nous allons malheureusement passer notre tour l’an prochain, mais ce n’est que partie remise. J’ai pour ma part un gros rallye HOG à organiser du côté de Brossard.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Découvrez d'autres articles

connexes